Assurance prénatale

Lorsque votre enfant tombe malade ou qu’il est accidenté et qu’il doit être hospitalisé, l’assurance de base selon la LAMal garantit une prise en charge des frais médicaux en chambre commune (après déduction d’une éventuelle franchise, de la quote-part dont le maximum annuel est de CHF 350.- et d’une éventuelle différence tarifaire cantonale si votre enfant est hospitalisé en dehors de votre canton de domicile).

Nous faisons le constat que de plus en plus de futurs parents souhaitent assurer leur enfant avec une couverture d’hospitalisation supérieure, c’est-à-dire avec une complémentaire d’hospitalisation en chambre demi-privée ou privée. D’autant plus que la prime mensuelle pour un enfant pour accéder à cette complémentaire est plutôt abordable en comparaison avec la prime mensuelle pour un adulte pour cette même complémentaire.

 

Quels sont les avantages de la complémentaire d’hospitalisation en chambre demi-privée ou privée ?

 

  • Un accès aux cliniques privées dans toute la Suisse (ou dans le monde, selon la complémentaire choisie)

Votre enfant pourra bénéficier de la prise en charge hospitalière des cliniques privées de Suisse (et à l’étranger selon la complémentaire choisie), par exemple :

    • Etc

 

  • La possibilité de recourir et choisir le médecin-spécialiste/professeur qui s’occupe de votre enfant

Selon la problématique de santé rencontré par votre enfant, vous pouvez recourir au médecin-spécialiste de votre choix et ceci sans surcoûts,  notamment aux :

    • Cardiologues pédiatriques
    • Chirurgiens pédiatriques
    • Chirurgiens orthopédiques pédiatriques
    • Gastroentérologues pédiatriques
    • Infectiologues pédiatriques
    • Neuropédiatres
    • Néphrologues pédiatriques
    • Etc

 

  • La limitation de la chambre à 2 lits (demi-privée) ou 1 lit (privée) en clinique ou à l’hôpital cantonal*

Selon la gravité ainsi que la durée du problème de santé pour lequel votre enfant est hospitalisé, une chambre à un ou deux lits permet un séjour plus confortable, apaisant et reposant pour votre enfant ainsi que pour les parents qui l’accompagnent.

En chambre commune, vous n’êtes pas à l’abri de subir les différentes nuisances occasionnées par les autres petits patients également hospitalisés dans la même chambre que ce soit par des pleurs de ceux-ci ou alors par les différentes visites des proches.

*Pour l’hôpital cantonal : la limitation du nombre de lits dans la chambre dépend de la possibilité/disponibilité de l’établissement

 

  • En clinique privée, l’accès aux soins est particulièrement rapide et efficace

Les différentes pathologies propres aux enfants nécessitent des soins appropriés par des spécialistes à la pointe des traitements infantiles.

 

  • Clinique privée : des prestations « hôtelières » de qualité

Un séjour hospitalier peut malheureusement s’avérer être un événement traumatisant pour un enfant. Selon la gravité ainsi que la durée du problème de santé pour lequel votre enfant doit être hospitalisé, la qualité des prestation hôtelières d’une clinique privée comme par exemples une chambre individuelle spacieuse et calme, une literie confortable, des repas à la carte que votre enfant pourra apprécier, un service aux petits soins par le personnel hospitalier, peut également jouer un rôle important pour le prompt rétablissement de votre enfant.

hospitalisation en demi-privée

 

La complémentaire demi-privée ou privée peut-elle être conclue avec une assurance prénatale ?

Un des principaux avantages de conclure une assurance prénatale est de ne pas avoir de questionnaire de santé à compléter pour que votre enfant soit accepté par la compagnie d’assurance.

Cependant, l’assurance demi-privée ou privée fait partie des complémentaires dont la majorité des compagnies d’assurances refusent l’acceptation en prénatal ou alors elles l’acceptent en prénatal uniquement si certaines conditions sont réunies.

Voici les différents cas de figure :

  • Certaines compagnies d’assurances acceptent sans conditions la complémentaire demi-privée ou privée avec une assurance prénatale. Votre bébé est assuré en demi-privée ou privée peu importe son état de santé à la naissance.
  • Certaines compagnies d’assurances acceptent uniquement à certaines conditions la complémentaire demi-privée ou privée avec une assurance prénatale.
  • Certaines compagnies d’assurances refusent la complémentaire demi-privée ou privée avec une assurance prénatale (et cela même si maman est au bénéfice de cette même complémentaire et prévoit d’accoucher en clinique privée). Vous devrez alors compléter un questionnaire médical sur l’état de santé de bébé à sa naissance pour que votre enfant puisse accéder à cette complémentaire. La compagnie d’assurance pourra alors soit accepter de l’assurer sans conditions, ou alors accepter de l’assurer avec des exclusions de couvertures (réserves), ou alors elle pourra refuser de l’assurer. En d’autres termes, si votre enfant est né prématurément ou s’il présente le moindre problème de santé à la naissance, la compagnie d’assurance ne prendra malheureusement pas le risque de l’assurer avec une division demi-privée ou privée.

 

 

Pourquoi conclure l’assurance demi-privée ou privée avec une assurance prénatale ? Pourquoi ne pas conclure cette couverture ultérieurement quand bébé aura grandi ?

Personne ne peut garantir l’état de santé de bébé à la naissance, ni même tout au long de sa vie. Même si l’on espère que bébé sera en bonne santé, personne n’est à l’abri d’un coup du sort, que cela provienne d’une invalidité, d’une maladie ou d’un accident.

Si vous concluez cette assurance une fois que votre enfant est né, ou plus tard lorsque votre enfant aura grandi, vous vous exposez à un possible refus de la caisse maladie pour la conclusion de celle-ci ou alors à une acceptation avec des exclusions de couverture (réserves).

En concluant l’assurance demi-privée ou privée avec une assurance prénatale, vous garantissez une couverture d’hospitalisation optimale et sans exclusions pour votre enfant dès qu’il aura pointé le bout de son nez et cela tout au long de sa vie.

 

 

A qui s’adresse la couverture d’assurance d’hospitalisation en demi-privée ou privée en prénatal ?

  • Aux parents qui prévoient un accouchement en division demi-privée/privée d’un établissement public ou privé : Dans ce cas, il est très important pour les parents d’avoir conclu pour bébé avant la naissance une assurance maladie prénatale avec une complémentaire d’hospitalisation en demi-privée/privée. Le cas échéant, les parents s’exposent à devoir supporter eux-mêmes une grande partie des frais médicaux du nouveau-né et cela peu importe l’état de santé de bébé à la naissance.

 

  • Aux parents qui veulent le meilleur pour bébé : Vous souhaitez que votre enfant bénéficie d’une couverture d’hospitalisation optimale dès sa naissance et tout au long de sa vie (accès aux cliniques privées, libre choix du médecin-spécialiste, limitation du nombre de lits dans la chambre, accès aux soins rapides, prestations hôtelières de qualité, etc).

 

  • Aux parents prévoyants : Vous souhaitez que votre bébé puisse bénéficier de cette couverture d’hospitalisation aussi bien au moment où il est enfant, qu’adolescent puis adulte sans n’avoir jamais de questionnaire de santé à compléter et risquer d’être refusé le jour où il a un grave problème de santé.